Tous ces éléments sont associés à une politique immobilière américaine qui favorise le propriétaire :

  • Les loyers équivalents APL (section 8) sont payés directement au propriétaire,
  • Si un locataire bénéficiant des APL (section 8) ne règle pas le complément de son loyer au propriétaire dans les temps impartis, il sera radié à vie des aides de l'Etat,
  • Si un locataire ne règle pas son loyer dans les deux semaines , il sera expulsé et le propriétaire récupèrera son bien dans le mois qui suit.

Des prix de biens 4 fois inférieurs à ceux de la France (de l'ordre de 60 000 € pour un T4 et 70 000 € pour un T5) permettent d'atteindre des rendements nets de toute charge de l'ordre de 8 à 11 %.

Enfin Tampa Bay reste en Floride la région où l'immobilier est encore au niveau le plus bas depuis la crise de 2008 durant laquelle la valeur des biens avait été divisée par plus de 2. Depuis 2 ans, la reprise montre une augmentation régulière  du prix de l'immobilier de plus de 5 % par an. Les expert immobiliers locaux confirment une évolution régulière de ces prix pour retrouver dans les 5 ans à venir une valeur équivalente à celle de 2008 moins 30 %. 

Le potentiel de plus-value est donc très important, et n'est pas pris en compte dans les calculs de rendements locatifs.